2014-10-11

Je vous ai menti toute ma vie

Je vous ai menti toute ma vie.
Lorsque je disais la vérité vous ne me croyiez pas.
En vous racontant des histoires de mon imaginaire, là vous aimiez et désiriez cette version folle de moi.

Je vous ai menti tout ma vie.
D'une illusion à l'autre imagination, y avait rien de plus facile malgré les difficultés.
Je vous ai menti, simplement parce que
Vous regardiez au lieu de voir
vous entendiez au lieu d'écouter
vous sentiez au lieu de respirer
vous goûtiez au lieu de savourer
vous effleuriez au lieu de toucher

Je vous ai menti toute ma vie.
Ma vie, ce que j'appelle une expérience physique tridimensionnelle de ma supra-conscience.
Quand je vous écris ou dis cela, vous ne me croyiez pas, alors je vous mens en vous parlant de ce que vous ne pouvez écouter.

Elle se repose sur moi
Je vous ai menti toute ma vie.
Car vous étiez incapable de voir ce p'tit gars vrai d'Hochelaga grandi entre Verdun, le Plateau et Val-David.

Vous regardiez celui qui est dur et fort, mais comme un loup tout doux, se fatigue d'impatience de votre cirque de lions domptés.
s'écriant tantôt pour l'indépendance alors que tous chuchotent de souveraineté.
Poing en l'air pour le socialisme, désirant agir comme agent de transformation social, alors que tous baissent les yeux sur leur iPhone en changeant d'une App de réseau social à l'autre.

Je vous ai menti toute ma vie.
Ma mère c'est privé de sa vie pour me propulser plus loin qu'elle.
Toute la semaine à jeûner pour qu'on puisse manger ensemble la fin de semaine.
Envoyé au pensionnat d'un collège international pour que je ne vois pas la misère au abord du métro Préfontaine et que mon indépendance, ma vivacité et mon hyperactivité puisse être utiliser au lieu d'être réprimer par le rithalin dissimuler dans les berlingots de lait de la CECM.

Je vous ai menti tout ma vie.
Parce que quand Claudie est morte personne ne la vue partir.
Parce que quand moi je rêve, moi je ne vis pas
Parce que maintenant j'ai peur d'aimer, moi je ne m'aime plus.

Vous me pensiez fort et brave et pourtant comme les feuilles en cette saison, qui tombent et qui tombent, c'est à mon tour de me parler d'amour et cette amour c'est pas celle des troubadours.
C'est l'infini, le micro-cosmos de la nuit rouge qui vient me prendre et pour m'élever, toujours plus haut.  Je dois sombrer dans l'oubli, oubliez moi... ça sera facile...

Je ne suis qu'un hologramme dans cette illusion qu'est votre vie.

Je serais inconscient de ne savoir que la vie prouve la mort.

Je vous ai menti toute ma vie, vous n'avez jamais vraiment écouté ce que j'ai voulu vous montrer, vous exprimer, partager.

Je ne suis pas moi.
Je suis une réflexion de ce que vous croyez et elle est fausse, parce que vous ne projetez que votre propre illusion holographique.

Et, à la toute fin, Elle se reposera sur les épaules du Loup, solitaire et heureux d'être seul et avec une vie plus simple sans vous car nous sommes en train de mourir sans fatalité.

You know life is an imperceptable dream
and love an impossible skeam

2014-08-13

Je suis juste un gars VI : Le chemin de l'infini

... ou le voyage du retour à la source

La Treizologie de Frédö sur l’Amour et la Lumière™

+ Avertissements ce billet est une fiction inspirée d'une multitude de vécus, faits réels et de possibilités dans l'inexistence du temps et de l'espace de mon existence improbable.  Toute ressemblance avec des faits ou opinions que vous avez été témoin d'une quelconque réalité serait fortuite et l'auteur vous demande de ne pas prendre au 1er, 2e ou même 3e degré tout ce qui suit.

Les véritables éléments de se textes sont encodés et protège l'anonymat des vraies personnes.
N'envoyer pas non plus l'ambulance au Lounge.   Le contenue peut être Franglish et certain passages pourraient choquer ou déranger un certain auditoire non évolué ou immature, soyez avertis. Merci et bon divertissement artistique et cosmique. 


Câlin puissant et mystérieux
Et si c'était elle...
J'entre pour saluer et remercier Maria.  Sur sa chaise une blonde au magnifique sourire.  Au fond du salon de coiffure une petite fille se lève, cours vers moi en riant ouvre les bras et me fait un câlin du tonnerre énorme avec un «ahhhhh tu es là!!! Enfin!»  et repart s'assoir juste sur la chaise à côté et... Attend.  
La mère et la grand-mère sont surprises et stupéfaites.  
La petite ange attend toujours avec un vas et viens de sourire et air sérieux.  Je lui souris et nos regards se croisent.  Je salue tout le monde,  Maria me salut en me disant «tu as une très belle énergie, toi... Elle est forte... Parce que ma p'tite fille ne fait jamais ça à personne...»
Depuis jeudi, je suis tout pensif de ce câlin spontané, mystérieux et puissant.   Je revois la scène en loop dans ma tête et en visualisant le regard de cette petite fille et surtout le souvenir de son énergie lorsqu'elle m'a entouré de ces bras, il me vient un souvenir affectif comme si je la connais.   Pourtant non et il y au moins 34 printemps qui nous séparent...  
Mon cœur me dit que nous nous connaissons.  Pas ici.  Pas maintenant. Qui «était» elle ?  Et si c'était elle... d'avant, d'après, de toujours, de l'infini ?

One night, they'll come and caught me while I am dancing on a beach or in the wood under the moonlight... I'll travel far far away a long time ago in space or dimenssion... Away from this place and density, far from the subconsiousness of illusion, of this holographic world you believe in...
Celles et ceux qui ne veulent pas croire.. seront surpris d'apprendre que nous sommes... LA colonie de l'infini.

Je crois être un vrai fils du soleil.
En juin je suis toujours triste de le voir commencer sa descente au sud et en décembre je suis heureux de le savoir remonter plein de vie au nord.
Tout le contraire de la masse, ces enfants de la terre qui ne savent ce qu'ils voient.



Mon chemin vers l'infini
L'existence dans cet univers et cette densité ici ne tient qu'à l'illusion, à une distorsion dramatique.  Il y a tellement d'autres quantités infinis d'expériences et d'existences dans les multivers.  Je les ai vu et ressentis.

Mon chemin est celui de l’abondante diversité infini.   Désireux de vrai vie qui est l'existence suprême et éternelle de la pleine conscience.  Un chemin infini sans départ ni fin.   Une voie qui apporte de nouveaux paysages tout le temps, de la nouveauté partout.   Tu viens sur ma route?  C'est aussi la tienne.

LUCY  et I Origins - Si une femme, avec ces capacités et cette profondeur d'âme, existait, j'aurais enfin trouvé mon alter ego et une personne aussi surévoluée que moi!

Narcissique ?  Mon cul!  Savoir, ressentir et vivre sa pleine conscience de soi, reconnaître son soi et savoir que la vie, les vérités sont grandioses et ailleurs (et ici en même temps); ce n'est pas être narcissique ou autres «symptômes-étiquettes» du DSM V; C'est ÊTRE et laisser aller à plus grand que son EGO dans l'infini.

Je ne puis être qu'empathique en tant qu'humain pris dans la même matrice de déception que toi.  On ne connait jamais l'autre devant soi: ce qu'elle a vécu, le combat qu'elle a mené ou mène encore.  Vaut mieux d'abord être à l'écoute et attentif.

L'empathie que j'ai, sans connaître la source actuelle de ton malheur, que tu es libre de partager; vient seulement de ma propre expérience de cette vie sur terre, dans cette dimension et densité.
 
Le mois de juin pour moi, c'est le rappel de la mort physique de ma douce et aimante, "âme soeur" galactique et aussi de l'anniversaire de cet enfant jamais née de ma 2e "âme soeur" ultra-dimensionnelle.
 
J'ai eu trois grands amour dans ma vie sur Terre:  une a quitter son corps, pris par l'univers qui me l'a enlever d'ici.  Veuf depuis, ma quête d'intimité est refroidi et sans intérêt.
 
Une autre,  qui m'a retrouvé et qui c'est fait piéger par la matrice et est toujours sur Terre.  Morte d'esprit et d'énergie, possiblement déconnecté de SA conscience. Au lieu de célébrer nos retrouvailles inter-dimessionnelle, elle a plutôt usé de beaucoup de stratagème et tentatives de me tuer dans mon âme et de me transformer en un zombie superficiel et matérialiste comme elle est devenu ici.  
Elle a tuer le premier enfant que nous avions fais sans le savoir.  Je ne veux et ai jamais voulu d'enfant, et pourtant, jeudi dernier en revenant de vélo, sous la douche je pleurais à grands sanglots en imaginant un ou une petite de 4 ans courir dans mon salon... Je n'ose pas imaginer la souffrance d'un homme qui en veut des enfants.  Si ça arrache mon cœur, après ces années, qu'est-ce que ça peut bien lui faire, à celui qui en voulait?

Je souffre tellement en silence et derrière un sourire sincère car c'est l'anniversaire de cette rencontre merveilleuse qui allait transformer ma vie.  
Je pleur en silence, seul, de rage et de joie.  
De rage car l'univers à saboter notre amour éternelle et notre grand secret sur la Coline Bleue.  
De joie car je suis libre et j'ai réussi à m'aimer et à me rencontrer après la catastrophe.    
Je suis veuf une fois de chaire et trois fois d'esprit. 
 
Ma troisième âme sœur, et ma dernière, c'est mon cœur, moi, ce que je crois être ici et maintenant.  Juste un gars, dans l'univers.  J'ai appris à m'aimer de l'intérieur vers l’extérieur et à laisser les "autres" m'aimer de l’extérieur vers l'intérieur.
 
Il y a 4 ans je m'ai tué.   Depuis 4 ans je vis heureux et en plénitude, sans toutefois  sombré le happy joy joy déconnecté.  Non, je reste objectif et j'ai décidé d'agir pleinement pour savourer cette expérience terrestre le temps qu'il me reste ici.  Et c'est tellement libérateur, de juste laisser aller et contempler.

Omnivers infini
Actually I know nothing,  I am candidly useless in this very uni-vers cuz I am from the multi-vers where instead of "doing" we "are" instead of "having" we are "being" instead of "knowing" we "feel"...  want to know more?  Joing me in the private room and follow the white rabbit... Please would you like to be my red queen?

Je viens d'avoir une vision, un message, quelque chose est venu de moi ou en moi me dire: « il n'y a pas de séparation ou division entre tous et l'univers ET attention à celle ou celui qui te proposera de te «connecter» ou qui te parlera d'une «connexion»  
Souviens-toi qui tu es vraiment et d'où tu viens, celui qui EST et qui c'est déconnecté pour être LIBRE et VRAI, choisir et exister.  Souviens toi et ne retombe pas dans le piège de la pensée ou de «pensée» unique lorsque tu es dans la «conscience» infini.

Il y a 4 tours de soleil, elle aura essayé, et tu as réussi à la déjouer et à continuer d'Être et Vivre...  Toi unique et non dans la déception de l'uni-cité. Souviens toi que Nous t'aimons et que tu sais d'où tu origines.»    - Fin de la transe-mission.

Another transmission:
Hoy!  En Tulum y en San Miguelo, j'ai reçu un message qui est venu se mettre en mots après la lecture d'une citation, assis ici dans une chaise longue au son des vagues fracassantes des Carraïbes,  éclairé par la demi lune et en haut de moi, la constellation d'Orion qui coule vers l'ouest.

Le message que j'ai depuis hier, lorsque j'ai vu ces Femmes danser les yeux fermées et après avoir lu une partie de l'histoire de Tulum avant l'arrivé Español aujourd'hui au Musée, est le suivant:

« Mujeres poder was true 13 000 years and 7 Cycles ago in the last golden matriachal aak'eche'niikup age...   Now since Bak'tun Trece has begun, december 16th 2013, we had reach the zero age of male darkness where women trend to be the equal of malvoyent sick men instead of rising up the female and male divine powers in equilibrium. 
Albeit, WE have hope that from this lowest point WE are moving up to the lights aeons, starting from a neo bronze age.  In lak'ech dondé Ciudad de Tulum, Yucatán.»

The trigger that put this message in clear, was a quote shared by a goddess, an agent of social transformation, that I know she will help elevates the vibration: Patricia Isabella Light. Aho ē In lak'ech in lak'en

Ensemble et différents. 
Accepter son unicité individuelle pour contribuer plus fort à la diversité collective.  
L'absolut de l'unicité collective est tout aussi à être défiée que l'ultime ego individuel.
Méfiez-vous autant des prophètes du "oneness" que des diviseurs; 
Croyez et écoutez votre cœur et son Amour infini, la seule force qui ne vous ment jamais;  
Ne soyez pas un clone de la supra conscience mais une lumière de diversité qui questionne tout systèmes et concepts.

Apprenez à conjuguez les verbes Être et Respecter avec Aimer.  (ERA)
Soyez-vous même et aller vers les autres en les accueillant en vous.

L'autodétermination et la participation collective locale est une gestion plus saine du vivre ensemble que des grands ensembles supra-nationaux, tel l'Europe ou le Nafta.
La séparation "nationaliste" ne doit plus guider nos vrais désirs d'autogestion et de vivre ensemble différemment en harmonie avec les autres.

Méfiez-vous des absolus et embrassez réellement la diversité de chaque êtres vivants ici par une véritable acceptation et compassion.   

 "Protect your spirit, because we are in a place where spirits get eaten!"
- John Trudell
Indeed…  Human have to rethink WE are at the top of the «food» chain… there is many other way to eat in this multivers and our energy (and spirit) are a precious food for some entities…  Earth maybe a huge «farm»  I did felt it in Tik'al…  being sucked out of my flavor…  Ala'kin

Bon. Beau. Bien. Lumière.  Let my Life Bloom!

"Soothing" Star going back home
Même si je suis au début de l'été de ma vie terrestre, je ressens une fatigue d'automne, d'envie de rentrer à la maison et me coucher pour de bon.     
Comme une étoile qui retournerai à sa nébuleuse pour y imploser en un pulsar fracassant.
J'ai envie de vivre et je sens qu'il me faille mourir pour vivre véritablement.

Je n'aurais pas 40 ans et je laisse aller.  
Je ne veux pas d'ici
Je ne viens pas par là
J'ai pas en-vie de mourir
Je meurt d'en-vie courir vers l'infini.

Allez, n'attendons plus... Et si on se libérait d'ici pour se retrouver vraiment en symbiose?
Sens-tu l'odeur du feu de camp au loin ?

Fait moi un câlin.  Fait moi la tendresse.  Fait moi l'infini.



À suivre...

La Treizologie de Frédö, revisitez les 5 épisodes précédent de la série:

http://www.fredolounge.blogspot.ca/search/label/Treizologie

Source  et crédits image:  Vargas Chica Abrazo by Luis Senna; Chemin Pointe aux prairies, Montréal, par Alexandre-Frédéric Joly Photo; Infinit Milkyway by Soö; Skylight wood on commun Internet Astroclub.
Tous les textes ci-haut dans cet article ©2013-inifini 14 Frédö Lounge by Alexandre-Frédéric Joly.  Tous droits réservés. 

2014-06-13

Il n'y a pas de cueillère ~



... Ou méli-mélo de pensée critique.

La peur je ne connais pas et je prends toute la liberté de dire ce que je pense et avec les mots que je veux.

Le faux débat enclenché par la première ministre Marois et son soufre de ministre Drainville au Québec à l'automne 2013 est une tacticte dangereuse, manipulatrice et vient d'ouvrir une conséquence et un précédent glissant de l’interventionnisme étatique contre les libertés d'opinions, d'idées et de croyances.

La Charte qui a été proposée et battue en avril dernier, s'attaque aux femmes et particulièrement aux femmes musulmanes, qu'elles soient forcées ou libres de porter leur "symbole" ostentatoire.   

Dans le deux poids deux mesures, typique de la société dite "libérale individualiste" du Canada, on ne demandera pas aux hommes juifs d'enlever leur "kippa" car de toute façon, la communauté hassidique particulièrement, ne sait jamais intégrée au collectif québécois, canadien, voir à aucun pays d’accueil.

J'en ai plus que marre de ce faux débat sur les "religions" et la bornation, la haine, la division qu'elle amène.
Je croyais que l'être humain dans toute sa splendeur, tendrait à une évolution de conscience civilisatrice  et embrasserai la multiversité créatrice et évolutive vers un vivre ensemble harmonieux et respectueux.

En ce moment, dans aucun camps, se polarisant davantage de jours en jour, il n'y a de réelles valeurs, de respect ou du désirs de vivre et laisser vivre.
Tout la société se cristallise et se détourne l'attention des vrais enjeux écologique, économique et sociale, et ne nous fait que régresser tous collectivement et individuellement.

Le Nous redevient "je" ego tripe du je me moi et la paix, la guerre, l'harmonie, l’intolérance sont tout mélanger dans des déblatérations futiles et inutiles.
Nous étions bien au Québec avant ce faux débat, ou enfin... Presque.

La Terre ne tourne plus rond, mais en spirale m’annonçait mes amis cosmologues et la comète Isop passera bientôt très prêt de nous.

Le ministère de la santé veut "agressivement" faire campagne sur les villes pour les "forcer" à la fluoration de l'eau.   
Voir à cet effet cet excellent documentaire:



Nous avons une dette publique artificielle dont nous ne sommes pas responsable et qui ne sert qu'à transférer la richesse vers l'élite.

La paix des Braves avec nos amiEs des Premières nations est en train d'être bafoué par la signature d'une multitude de contrats pour le plan nord version hypocrite péquiste, redux libéreux couillard 3.0

L'ile d'Anticosti n'appartient plus au QuébécoisEs.
Des compagnies du multi-media et du jeux videos obtiennent des subventions et congé de taxes et impôts alors que les citoyenNNes voient leurs impôts, facture d’électricité, dépenses du panier d'épicerie et taxes scolaires montées en flèche.

MAIS, oh mais, oui, parlons de ce putain d'illusion de faux débat sur l'identité d'un peuple de mangeux d'hot dogs de french pea soup qui veut avoir une charte pour encadrer ces valeurs de merde qu'il ne respect même pas!
Allez tous chier, intellectuel à la con, remplis d'opinions obscures, de politicaly correctness de merde et de faux principes républicains!

Regardez vous, tel des moutons bêlants, haïr votre voisinEs parce qu'elle (il) est différnetE de vos p'tites valeurs occidentales neo-vegan new ageux à 5 cents! 
Vous êtes pas mieux que les intégristes "islamiques" sur lesquels vous vous acharnez depuis le 9/11!

Vous aidez l'élite à nous faire revenir dans un moyen âge barbare et bâtar!
Je ne veux pas de votre débat avec vos préjugé plein de pus, je veux que vous vous leviez et refusiez de collaborer avec l'État, Dieu, les religions et tous systèmes qui vous dicte quoi penser et faire!

  Je veux que nous soyons des licornes aillées créatrices et évolutives qui vivent infiniment d'amour véritable et de respect mutuel.

Nous voulons retrouver notre tribu de nature et ne plus être des bêtes de ferme humaine ou de cirque pour l'élite et ces autres forces antinaturelles!

Il n'y a rien de vrai, d'important ou d'unique.  Il n'y a que nous et notre imagination multiple et infini.

In lak'ech

Billets les plus consultés

Docuweb

Shades of Blue :: is a documentary revealing the physical and spiritual connection between the water ecosystems of the Yucatan Peninsula and its people shadesofbluemovie.com

Shades of Blue - English version from Jonathan Glancy on Vimeo.

Musique Traditionnelle Maya par Maya AJ
Droits d'auteur de ce blog et conditions d'utilisations
Toutes les images et textes appartenant à des tiers sont des créations ou répondent de droits d'auteur du lien auquel il renvoi ou auquel ils sont cités.

Frédö Lounge croit en l'utilisation libre d'Internet et au partage réciproque de l'information, des créations et des droits d'auteur du moment qu'il respectent réciproquement le contrat de création communes et les conditions d'utilisation et de diffusion libellé que vous pouvez afficher et consulter en cliquant sur le lien CC au bas de cette page.

Tous les textes signés Frédö sur ce blog appartiennent à l'Alias Frédö Joly et sont assujettis au certificat de droits d'auteur et aux conditions d'utilisations de ce site que vous pouvez consulter en cliquant sur le lien CC au bas de la page.

Contactez l'auteur du blog en cliquant ICI